Le burger vrai par Anthony de Burger and Fries

C’est vendredi dernier, vers 11h, que je me suis rendu du côté de la Porte de Saint-Denis, à la limite du 2ème et 10ème arrondissement, pour rencontrer Anthony. Burger and Fries était déjà ouvert et les clients commandaient les premiers burgers de la journée. A une heure où la plupart des autres restaurants sont encore fermés, Anthony nous a parlé, entre deux prises de commande, de son métier, du marché du burger à Paris, de ses influences. Un entretien dynamique et sans langue de bois.


Elle a commencé comment l’aventure Burger and Fries ?

A l’origine de Burger and Fries, on est deux. J’ai un associé qui s’appelle Hugues Bouchard, c’est lui qui a eu l’idée, ce n’est pas quelqu’un qui vient de la restauration, il a plutôt un profil d’entrepreneur. Il a notamment vécu aux États-Unis une petite partie de sa vie. Dès 2008-2010, il s’est dit que ce qui est maintenant Burger and Fries n’existait pas en France et donc pourquoi pas le faire. C’est pour cela qu’on s’est rencontrés. Moi, je viens de la restauration. Lui apporte le côté entrepreneur et moi le savoir-faire. J’ai toujours fait que de la restauration, au début pour un groupe qui gérait trois établissements et qui faisait de l’événementiel. On organisait beaucoup d’événements professionnels. J’ai notamment travaillé pour le restaurant de la Cinémathèque Française de Paris à l’époque.